Je te donne mon cœur... littéralement ! - 1/5

Aujourd'hui, peut-être avez-vous rendu quelqu'un heureux autour de vous. Quelqu'un qui était dans le besoin et que vous avez aidé, comme ca, sans rien attendre en échange. Il y a certains gestes qui sont faciles à poser : donner 25 cents pour un café, aider quelqu'un à retrouver son chemin, ou tenir la porte à quelqu'un... Il existe cependant un geste qui a le potentiel de sauver des vies, et qui reste cependant encore peu répandu... le don d'organe ! Voici donc une série de textes expliquant comment il est possible de donner ses organes.

Pour ce qui est du "pourquoi", ca, nous vous laissons y répondre !

Faire connaître son consentement Sauf dans de rares exceptions, il faut être mort pour donner ses organes... Et déjà là, c'est un problème. Comment faire savoir qu'on est d'accord (ou pas) avec le don d'organe quand on est décédé ?

Il existe 3 façons de faire connaître votre consentement au don d’organe et de tissus.

Signer l’autocollant jaune

La première façon, et la plus simple, consiste simplement à signer l'autocollant prévu à cet effet (fourni par la RAMQ) et de l'apposer à l’arrière de votre carte d’assurance-maladie.

Cet autocollant vous est envoyé par la poste en même temps que la carte d’assurance-maladie au moment d’un renouvellement. Par contre, cette méthode n’est pas des plus fiables puisque la signature doit être apposée à nouveau à chaque renouvellement. De plus, votre signature pourrait être effacée, contestée, perdue, ou encore détruite dans un accident...

Pour connaître les 2 autres façons de donner ses organes, revenez nous lire bientôt !

#organe #mort #consentement #don #décès

Articles en vedette
Articles récents